Paiement-securise
Enceinte ? Quelques conseils avisés pour bien associer grossesse et thés.

Enceinte ? Quelques conseils avisés pour bien associer grossesse et thés.

Petite mise en garde avant toute chose :

Ne jamais oublier qu’aussi bons soit-ils, les thés et infusions, sont constitués de plantes et que leur consommation n’est jamais anodine.

De plus, ce post ne doit pas être considéré comme une « ordonnance », mais comme une fiche informative et ne saurait donc se substituer à votre médecin ou pharmacien.

En cas de doute ou pour plus de précisions, toujours se référer à l’avis d’un professionnel de santé.

  Infusions : les 5 règles pour les femmes enceintes et allaitantes

  1. Ne buvez votre infusion qu’en petite quantité et modérément (2 à 3 tasses par jour).
  2. Faites attention à la liste des ingrédients, en particulier pour les mélanges de tisanes, voir l’Abc des plantes.
  3. Ne buvez pas toujours les mêmes infusions, n’hésitez pas à varier les plaisirs.
  4. Respectez la température et la durée d’infusion recommandées.
  5. Attention au choix de l’infusion. Pour la grossesse et l'allaitement, toutes ne sont pas appropriées.

 

L'Abc des plantes

Anis
En cas de soucis digestifs, une tasse de thé ou de tisane à base d’anis peut apporter un vrai soulagement. En effet l’anis est apprécié pour ses propriétés digestives. Il apaise les maux d’estomac ou de l’intestin.

Camomille
La camomille calme les douleurs de l'estomac tout en soulageant les brûlures d'estomac et l’éructation.
En cas de gastro-entérite, d’inflammation de l’estomac, d’ulcères gastrique, de diarrhées, de ballonnements ou de flatulences, la camomille sera un remède très efficace. L’idéal est de laisser infuser la tisane avec un couvercle pour que les principes actifs ne s’évaporent pas.

Fenouil
Réputé pour ses propriétés carminatives et antispasmodiques, le fenouil limite la formation de gaz intestinaux et est donc très utile pour lutter contre les ballonnements, les flatulences, les colites et les maux d’estomac. Adapté aussi aux plus jeunes, il est proposé en traitement des coliques infantiles. Ce sont les fibres douces qu’il contient ainsi que l’anéthol - son principe actif aux propriétés digestives - qui confèrent toutes ces propriétés au fenouil.

Feuilles de framboise
Les feuilles de framboise ne sont pas conseillées avant la 37e semaine de grossesse environ. Les feuilles de framboise détendent le plancher pelvien et facilitent l’ouverture du col de l’utérus.

Gingembre
Le gingembre est un élément indispensable dans nos cuisines. On dit que le gingembre renforce le système immunitaire et sert les défenses de l'organisme et le bien-être général. En outre, le gingembre peut aider à soulager les nausées et l'inconfort et sert de laxatif en cas de constipation.

Attention: à partir de 6 g par jour environ, le gingembre favorise la mise en route du travail. Notez la liste des ingrédients pour les mélanges de thé sur l'emballage.

Mélisse

La mélisse est une plante connue depuis la Grèce antique et utilisée pour ses bienfaits contre le stress, l'insomnie et le surmenage. On lui reconnaît des propriétés antispasmodiques, antivirales, digestives et une efficacité contre l'angoisse. Elle est utilisée dans le traitement des troubles nerveux, les problèmes intestinaux et gastriques.

Menthe poivrée
Probablement le thé le plus populaire parmi les tisanes et connu pour traiter les nausées. Mise en garde pour les femmes enceintes: À fortes doses, le thé à la menthe poivrée stimule et peut entraîner une agitation générale et un travail prématuré. Plus de deux tasses par jour ne sont pas recommandées! Mieux vaut alors, par exemple boire des infusions fruitées.

Rooïbos
Thé complet d'Afrique, sans caféine, le rooïbos se boit pendant toute la grossesse et l'allaitement. Ses propriétés d’aide à la relaxation et son infusion apaisante pour l’estomac le rendent aussi populaire que son effet anti-inflammatoire. De plus, le rooïbos est riche en minéraux.

Thé aux fruits et mélanges de fruits
Le thé aux fruits et les mélanges de fruits peuvent constituer un changement bienvenu pour les tisanes. Ici, les femmes enceintes doivent faire attention à choisir des thés aux fruits doux. Des ingrédients plus acides tels que l'hibiscus, l'églantier et parfois même les pommes peuvent surcharger l'estomac, déjà tendu par la grossesse.

Thé noir
Comme pour tous les thés contenant de la caféine, leur consommation pendant la grossesse et l'allaitement n’est pas conseillée.

Thé vert
Comme tous les thés contenant de la caféine, le thé vert n’est pas recommandé pendant la grossesse et l’allaitement.

Verveine
Particulièrement recommandé pour les dernières semaines de grossesse (à partir de la semaine 37). La verveine est connue pour produire du lait et favoriser le travail.

Ces plantes qui ne doivent PAS être consommées pendant la grossesse

  • Le millepertuis et la racine de réglisse peuvent affecter le développement du bébé ainsi que le bien-être de la future mère.
  • Feuilles de mûre, verveine, pied-de-lion, feuilles de framboise, cumin, fleur de la passion, sauge, achillée millefeuille et absinthe peuvent favoriser les contractions. A ne pas consommer avant la 37ème semaine de grossesse.
  • Les ingrédients déshydratants tels que les feuilles de bouleau, l’ortie, le cerfeuil, la fécule de maïs, le persil et le céleri doivent être évités pendant la grossesse.
  • On dit que la sauge réduit et inhibe la lactation.
  • Tous les thés contenant de la caféine.
  • Faites attention à la liste des ingrédients pour les mélanges de thé. 

 

Laisser un commentaire