Paiement-securise
Pourquoi et comment déthéiner son thé ?

Pourquoi et comment déthéiner son thé ?

Petit rappel concernant la théine.

La théine et la caféine sont une seule et même molécule. Afin de faciliter la lecture de cet article, le terme caféine sera systématiquement utilisé, que l’on parle de thé ou de café.

Stimulant du système nerveux central, la caféine n’agit cependant pas de la même manière selon que l’on consomme du thé ou du café. En effet, outre la concentration en caféine, souvent plus faible dans le thé, ce sont les autres composants naturellement présents dans la feuille de thé, qui modifient l’action et l’assimilation par l’organisme de la caféine.

Tout d’abord :

  • Les polyphénols oxydés (tanins) contenus dans le thé permettent à la théine de se diffuser de manière douce et linéaire. Alors que l’action de la caféine sera intense et courte avec le café (2 à 3 heures), elle durera 6 à 8 heures avec le thé. C’est pourquoi le thé est considéré comme un stimulant et non pas comme un excitant.

  • Un autre type de tanins, les théarubigines, agissent en modérant l’effet de la caféine sur l’organisme. Dans les premières secondes de l’infusion, la caféine est libérée puis au bout de 2 minutes les théarubigines qui vont alors pondérer l’effet excitant en limitant l’action de la caféine sur le cerveau.

  • La théanine, l’un des acides aminés contenus dans le thé, a un effet relaxant contrebalançant ainsi les effets de la théine

Comment déthéiné son thé ?

Trois solutions s’offrent à vous.

I -          Acheter des thés naturellement pauvres en théine.

La saviez-vous, la concentration en théine ne dépend en rien de sa couleur. En effet une légende « urbaine » persistante - largement entretenue par les sites internet et certaines grandes maisons de thés - pousse à croire qu’un thé blanc serait pauvre en théine et qu’un noir, lui, en serait beaucoup plus riche.

C’est faux et archi faux !

La concentration en théine dépendra du moment de la cueillette (un thé de printemps sera toujours plus riche qu’un thé d’automne), de ce qui est cueilli (un bourgeon et ses jeunes feuilles seront toujours plus riche que les grandes feuilles), de la nature de la plantation (les thés d’ombre type matcha seront plus riches en théine que les thés exposés au soleil), de l’espèce du théier (le type assamica que l’on trouve en Afrique est plus riche en théine que le type Sinensis) , mais aussi du climat, de l’altitude,….

Sachez par exemple, que les thés bleus de type Oolong et que les thés noirs de type pu-erh sont généralement plus pauvres en théine.

 II -          Déthéiné soi-même son thé.

Comme nous l’avons vu au début de cet article, c’est durant les premières secondes d’infusion que la théine est libérée. La solution consiste donc à jeter la première eau afin d’alléger en théine votre boisson. Attention cependant à ne pas détruire les saveurs de votre boisson en attendant trop longtemps. Le juste équilibre n’est pas facile à trouver.
Si cela peut vous aider , voici le résultat d’une recherche effectuée par Monique Hicks, Peggy Hsieh et Leonard Bell qui ont mesuré le pourcentage de caféine libérée à différents temps d’infusion :

Même si les goûts sont très personnels, on peut considérer que l’on peut difficilement extraire plus de 30% de caféine de sa préparation sans en détruire les arômes.

-          III - Acheter du thé déthéiné.

Et oui, on n’y pense pas assez, le déthéiné 100% déthéiné existe. Et sur votre site OkoShira.fr vous en trouverez 4 variétés.

Au final c’est encore le meilleur moyen d’avoir un thé consommable à n’importe quelle heure de la journée tout en étant assuré qu’il a gardé toutes ses qualités organoleptiques

Retrouvez ici les thés déthéinés OkoShira -> https://bit.ly/38oLPRV

Laisser un commentaire